Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Profitez de -10€ sur votre première commande

En vous abonnant à la newsletter. Une fois de temps en temps, quelques mots sur : les boutiques éphémères, les affuteurs recommandés par ETCH, les nouveaux produits et quelques anecdotes de couteliers

Article: Thiers : Capitale historique de la coutellerie

Thiers : Capitale historique de la coutellerie

Thiers : Capitale historique de la coutellerie

La ville de Thiers : capitale mondiale de la coutellerie

Situation géographique et importance de Thiers

La ville de Thiers est située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes et elle fait partie du parc naturel régional Livradois-Forez. Thiers est la capitale mondiale de la coutellerie avec plus de deux mille emplois dans ce secteur d’activité et soixante-dix millions de couteaux fabriqués chaque année.

Développement industriel

La mécanisation des procédés de fabrication et l’électrification ont permis un développement sans précédent de son bassin industriel qui propose aujourd’hui des activités spécialisées, notamment dans la plasturgie, la métallurgie et le transport.

Vie associative et culturelle

La ville de Thiers bénéficie d’un tissu associatif riche et stimulant, et comptabilise près de trois cents associations actives dans l’éducation, l’accompagnement, l’art, le sport, la musique, la danse et l’animation.

Paysage et cadre de vie

Sur les contreforts du Forez, Thiers se dresse fièrement sur son éperon rocheux et offre un panorama splendide et à couper le souffle sur la plaine de la Limagne et la chaîne des Puys. Plus étendue que Clermont-Ferrand mais moins peuplée, Thiers et ses villages procurent un cadre de vie paisible dans un écrin de verdure.

Patrimoine historique et architectural

Elle dissimule un patrimoine historique, architectural et paysager exceptionnel. Thiers est un potentiel latent à exploiter, un joyau à révéler.

Histoire et commerce au fil des siècles

En effet, les bâtis anciens et les ruines de Thiers témoignent d’une histoire riche et prospère . Ils témoignent aussi d’un passé glorieux où l’activité industrielle était florissante, et où les rues étaient animées.

Au XVIe siècle, Thiers est la ville la plus peuplée de la région et ville pionnière dans le commerce international. Couteaux, papier et pieux y sont vendus, avec des marchés s’étendant de l’Italie et de l’Espagne jusqu’aux Indes.

Résilience et énergie thiernoise

Au fil des siècles et des difficultés rencontrées, les Thiernois se sont battus et la ville s’est toujours relevée. En s’aventurant dans les ruelles sinueuses et passant par les chemins, en prenant le temps d’observer les bâtiments et les paysages, chacun peut sentir l’énergie inhérente à la ville des couteaux qui a traversé les âges.

Découvrez notre collection de couteaux de cuisine

Bref aperçu historique

Origines et établissement

Dès l’Antiquité, Thiers s’installe à l’entrée des gorges de la Durolle situées actuellement près de l’abbaye du Moutier. C’est un bourg gaulois qui sert de voie de communication entre les villes de Saintes, de Clermont-Ferrand et de Lyon.

Témoignages des premiers siècles

Au VIe après J.-C., l’évêque célèbre et historien des Francs, Grégoire de Tours, nous rapporte que Thiers renferme une église et plusieurs habitations en bois qui seront détruites et redétruites régulièrement.

Naissance de la cité médiévale

C’est pourquoi les Thiernois ont l’ingénieuse idée de construire leur habitation sur une éminence de terre qui surplombe la Durolle, une rivière dont le courant permet de faire fonctionner les mécanismes couteliers. La cité médiévale est née.

Rayonnement au Moyen Âge

Dès le Xe siècle, Thiers rayonne sur les régions alentour, le monastère est reconstruit et le bourg s’agrandit. Petit à petit, la ville et les savoir-faire évoluent jusqu’au jour où les premières industries s’installent sur les berges de la vallée de la Durolle.

Épanouissement de la coutellerie à Thiers, capitale historique de ce métier

Au XVIe, la coutellerie s’épanouit et devient bel et bien une activité à part entière dans la ville, et ce, jusqu’à aujourd’hui. Toujours Thiers s’est relevée malgré les vicissitudes des différentes époques.

Les rouets : témoignage d’une époque révolue

A cette époque, il y a sept siècles désormais, dans la vallée de la Durolle, au moment où naît véritablement la coutellerie, les autochtones de la région ont installé des rouets, ces machines à roue mue au moyen d’une pédale qui ont permis aux premières coutelleries de prospérer grâce à l’énergie hydraulique. Le dernier rouet, encore en état, se visite justement encore dans la vallée des Rouets.

Thiers : Capitale Incontournable de la prospérité et du savoir-Faire en coutellerie

Le berceau des artisans couteliers

Depuis lors, c’est à Thiers qu’il y a le plus d’artisans couteliers, et ce, depuis plusieurs générations déjà. La fabrication des couteaux est diverse : on y trouve aussi bien des couteaux de cuisine ou des couteaux de poche que des couteaux pour d’autres utilisations plus spécifiques, comme le couteau japonais dit « Santoku ».

Reconnaissance internationale du savoir-faire thiernois

Le savoir-faire thiernois en matière de couteau s’exporte ainsi facilement dans le monde entier. Il existe d’ailleurs un festival international du couteau d’art, « Coutellia », qui se déroule chaque année vers le mois de mai.

Le patrimoine historique et architectural de Thiers

Enfin, aller à Thiers, c’est errer çà et là dans le bourg qui abrite des maisons médiévales et des ruelles sinueuses quelque peu inclinées. C’est toute la singularité et le patrimoine de Thiers. Certains passages couverts, appelées « pedde », incarnent encore l’histoire et le patrimoine vivants de Thiers, cette ville de coutellerie classée « Secteur sauvegardé ».

Le couteau : un emblème omniprésent

Si vous parcourez la cité, vous remarquerez que le couteau est partout. C’est vraiment une activité artisanale qui imprègne le lieu jusqu’à en exhaler un certain parfum coutelier. Les artisans utilisent le bois, le carbone, les fossiles, les os, des cornes ou du métal pour façonner des couteaux variés, du plus commun au plus personnalisé.

Diversité des métiers et techniques

Chaque création est unique en son genre, du fait de la diversité des techniques de polissage. La coutellerie à Thiers offre de nombreux emplois, allant des émouleurs aux forgerons, en passant par les polisseurs et les spécialistes du travail du bois et de l’acier. Le savoir-faire des Thiernois est à la fois unique et vivant.

À Thiers, capitale de la coutellerie, le métier de coutelier se transmet de génération en génération, et chaque artisan apporte sa propre touche, garantissant ainsi que chaque couteau reflète non seulement l’excellence technique, mais aussi une part de l’âme de la ville.

ETCH

Le choix du lieu de production des lames et de l’assemblage a donc été une évidence pour la première collection de couteaux de cuisine ETCH.

Découvrez notre collection !

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Lire plus d'articles

Les différences entre les couteaux de cuisine en acier inoxydable et les couteaux en acier carbone
Couteaux de cuisine

Les différences entre les couteaux de cuisine en acier inoxydable et les couteaux en acier carbone

Il existe des couteaux de cuisine avec différents types d'acier, les plus courants étant les couteaux en acier inoxydable et ceux en acier carbone. Découvrez les différences entre les couteaux de c...

En savoir plus
Le couteau Santoku
Couteaux de cuisine

Qu'est-ce qu'un couteau Santoku ?

Le couteau Santoku trouve ses racines au Japon, plus précisément dans la région de Kyoto. Né au début du XXe siècle, ce couteau porte un nom riche de sens : "Santoku" se traduit par "les trois vert...

En savoir plus